Zostère

  • Nettoyage des parcs ostréicoles du Banc de la Matelle : étude d’impact après travaux (t0)

    Moins d’un mois après les travaux de nettoyage du banc de la Matelle, le constat est le suivant :

    • L’herbier à Zostera marina de 0,8 ha, à la pointe occidentale du banc a été détruit, malgré nos recommandations de le préserver. La disparition de cet habitat a entraîné logiquement la disparition des espèces inféodées (hippocampes, seiches, …). Aucune restauration n’est observée. Des crépidules éparses sont observées à la place. La faune des sédiments (=faune endogée) est en phase de recolonisation.
    • La zone nettoyée et ensablée est déjà colonisée par une faune opportuniste d’invertébrés. Aucun herbier à Zostera noltii n’a repoussé. L’herbier non impacté de la partie orientale du banc est toujours aussi clairsemé et abrite des peuplements non caractéristiques. Cette dernière remarque laisse penser que la zone de biocompensation (suite à la destruction d’herbiers sur le site de la Dispute) ne doit pas forcément être recherchée sur la Matelle.

    X. de MONTAUDOUIN, M. COTTET, P. LEBLEU, Laboratoire d’Océanographie Biologique, Station Marine d’Arcachon, Université Bordeaux 1

    Observatoire Aquitain des Sciences de l'Univers

    SIBA

    2005
    34
  • Impact du creusement de la nouvelle souille de Dispute sur les peuplements benthiques (2018 : + 13 ans)

    Treize ans après les travaux sur la zone de la Dispute, le constat est le suivant :

    • L’herbier à Zostera noltei a été recouvert sur une 30aine d’ha par les sédiments provenant du calibrage de l’Estey du Réservoir et du creusement de la souille de la Dispute, soit le double de la surface prévue. Avec le temps, la zone impactée se subdivise en deux entités, une zone vaseuse (29 ha) et une zone sableuse (1-1,5 ha).
    • La superficie de cette zone sableuse n’avait pas bougé entre 2010 et 2016 (1 ha) mais a augmenté en 2018 (1,5 ha).
    • L’herbier environnant présente un peuplement benthique dont la structure est semblable à celle de l’état initial mais dont l’abondance est fortement diminuée. La couverture végétale est nulle sur les deux stations de référence depuis 2016, ce site s’inscrivant dans les zones de déclin généralisé de l’herbier.
    • Les peuplements benthiques dans la zone vaseuse ont, au bout de 9 ans, confirmé leur retour vers l’état initial et/ou vers l’état des stations de références, amorcé il y a 4 ans, que ce soit en termes de couverture d’herbier (pour l’état initial) qu’en termes de macrofaune associée.
    • Les peuplements benthiques dans la zone sableuse ont été profondément modifiés et aucun retour à l’état initial n’est noté même si un cortège d’espèces communes aux stations alentour est identifié. Qualitativement, la baisse de diversité est nette (richesse spécifique divisée par 2) et la structure du peuplement est bouleversée. Quantitativement, pour la première fois en 2018, abondance et biomasse sont à des niveaux équivalents de l’état initial.

    Nous recommandons la poursuite du suivi, avec un rythme bisannuel.

    Laboratoire EPOC (UMR 5805) - Station Marine Arcachon - Université de Bordeaux, X. de MONTAUDOUIN, M. MEYNADIER, N. LAVESQUE

    SIBA

    2019
    33
  • Rôle des herbiers de zostères sur la dynamique sédimentaire du Bassin d’Arcachon

    Les estrans du bassin d’Arcachon sont en grande partie colonisés par des herbiers de Zostera noltii. La surface de ces herbiers connaît actuellement une régression importante. Il est donc essentiel de comprendre le rôle des herbiers de Zostera noltii sur les processus hydrodynamiques et sédimentaires afin d’anticiper les conséquences de la régression sur les bilans morpho-sédimentaires du bassin d’Arcachon. Des expérimentations en canal sur herbiers naturels ont mis en évidence une importante atténuation de la vitesse près du fond, associée à une augmentation de la turbulence, diminuant au cours du développement des herbiers. Il en résulte dans le même temps, une augmentation de l’effet de protection contre l’érosion et des flux de dépôt. Des tests d’érodabilité ont montré une variation saisonnière de la résistance des sédiments face à l’érosion, associée à la modification des sédiments superficiels. La stabilisation induite par la présence de la rhizosphère et sa saisonnalité a également été mise en évidence. Un paramétrage satisfaisant de la loi d’érosion a été obtenu. Un suivi in-situ du niveau sédimentaire, des paramètres sédimentaires et biométriques a mis en évidence des tendances nettes au dépôt en présence d’herbier, et à l’érosion en l’absence d’herbier. En présence d’herbiers, l’évolution des caractéristiques des sédiments superficiels est corrélée au cycle de croissance des herbiers. Les sédiments deviennent plus fins durant la période de croissance alors qu’un enrichissement en sable intervient durant la période de dégénérescence automnale. Le modèle hydrodynamique MARS-3D a été exploité pour simuler finement les profils de vitesse en présence des herbiers, en prenant en compte la flexibilité de leurs feuilles.

    Florian GANTHY, Thèse de l'Université de Bordeaux sous l'encadrement de Nadia SENECHAL

    IFREMER, SIBA, Université de Bordeaux 1

    2011
  • Etude de la prolifération des algues vertes dans le Bassin d’Arcachon

    Suite aux proliférations d’algues vertes dans le Bassin d’Arcachon au début des années 1990, une étude a été lancée en 1992 sur 2 ans. L’étude porte uniquement sur l’algue Monostroma obscurum.

    La  première  partie  est  consacrée  aux  facteurs  du  milieu  influant  sur  la  croissance  alguale :  météorologie, flux de nutriments entrant dans le Bassin, circulation des eaux dans le Bassin.

    Concernant les nutriments, la grande majorité de l’azote (N) (80%) est apportée par les cours d’eau, puis par les apports atmosphériques via les pluies (12%) et le ruissellement urbain (5%). Les quantités d’azote minéral apportées par les cours d’eau se sont notablement élevées en l’espace de 20 ans, en lien avec l’expansion de l’agriculture intensive dans les bassins versants. Les flux de phosphore (P) restent dans l’ensemble peu importants.  Ainsi, on obtient des rapports N/P des eaux des rivières élevés. Par ailleurs, les conditions physico-chimiques et biologiques à l’intérieur du Bassin favorisent le recyclage  de l’azote et du phosphore contenus dans les tissus des végétaux aquatiques lors de leur décomposition. On observe également un relargage non négligeable de nutriments par les sédiments.

    La seconde partie fait la synthèse des données sur la physiologie de l’espèce ciblée. Elle contient également la description de la prolifération de Monostroma dans le Bassin (distribution et évolution temporelle de la biomasse). Il semble que l’espèce concernée par les proliférations soit apparue récemment dans le Bassin d’Arcachon. Elle est de type opportuniste. Les secteurs de plus fortes concentrations d’algues apparaissent globalement inchangés d’une année à l’autre et localisés dans la partie Est à Sud-Est du Bassin. La production annuelle est évaluée à 7 600t en poids sec avec une valeur maximale en été.

    Le ramassage des algues permettrait à la fois de réduire les nuisances que les algues occasionnent et de limiter les processus d'auto-entretien du phénomène mais le rendement de ces opérations reste mauvais  (coût  et  temps  importants).  La  réduction  des  apports  azotés  pourrait  limiter  le développement des algues. Toutefois, en raison de la forte compétitivité de cette espèce, on peut se demander  si  une  telle  réduction  n’affecterait  pas  en  priorité  les  espèces  végétales  moins performantes, par exemple le phytoplancton qui alimente les huîtres.

    Isabelle Auby, François Manaud, Danièle Maurer et Gilles Trut (Ifremer - Arcachon)

    SIBA; Région Aquitaine; Conseil Général de Gironde; Ifremer; Cemagref, SSA, SABARC

    1994
    163
  • Hétérogénéité spatiale des peuplements de la macrofaune benthique associés aux herbiers à Zostera noltii dans le Bassin d’Arcachon

    Ce rapport a pour objectif de quantifier et de comparer les peuplements de macrofaune benthique associés aux herbiers de Zostera noltii du Bassin d’Arcachon.

    L’étude montre une hétérogénéité spatiale des populations de macrofaune benthique associées à Zostera noltii. Les peuplements sont fortement influencés par les caractéristiques des masses d’eau.

    La  densité  de  feuilles  des  herbiers  les  abritant  et  la  bathymétrie  de  la  zone    semblent  moins importantes dans la structure des communautés.

    Ainsi,  les  peuplements  proches  de  l’extérieur  du  Bassin  sont  caractérisés  par  de  fortes  richesses spécifiques  et  la  domination  des  annélides.  Les  stations  les  plus  internes  sont,  quant  à  elles, dominées par des mollusques et les richesses spécifiques sont plus faibles.

    Globalement,  la  forte  biodiversité  des  macro-organismes  liés  aux  zostères,  la  complexité  des relations trophiques liées à cet écosystème et l’efficace oxygénation du sédiment par les zostères sont autant de facteurs démontrant l’importance écologique de ces organismes.

    A. Lucas (stage de DESS – Maitres de stage : X. de Montaudouin, H. Blanchet) – Université de Bordeaux 1

    Université de Bordeaux 1, SIBA

    2003
    29
  • Commission Locale d’Information et de Surveillance (CLIS)

    Vous trouverez, ci joint au format PDF, le document présenté par le SIBA lors de la Commission locale d’information et de surveillance de la qualité des eaux du Bassin d’Arcachon qui s’est réunie le 25 septembre 2008 au Lycée de la Mer à GUJAN MESTRAS.

    Pour plus d’informations : Sabine JEANDENAND, Directrice générale des services du SIBA

    SIBA

    2008
    24
  • Station Marine d’Arcachon. Nettoyage des parcs ostréicoles du banc de la Matelle : étude d’impact après travaux (t+3 ans)

    Dans  le  cadre  du  Contrat  de  Plan  Etat/Région  2000/2006,  à  titre  expérimental,  il  a  été  décidé d’opérer un nettoyage sur la partie occidentale du banc intertidal de la Matelle, connaissant une prolifération d’huîtres « sauvages ».  

    Les huîtres devant être enfouies dans la souille de La Dispute, creusée au détriment d’un herbier, une zone de biocompensation d’au moins 14 ha devait être laissée libre de concession ostréicole sur la Matelle pour une éventuelle recolonisation par la zostère naine (Zostera noltii).
    Malgré  les  recommendations  émises,  l’herbier  à  grande  zostère  (Zostera  marina)  de  la  pointe occidentale du banc, de taille modeste, a été détruit. Une éventuelle recolonisation est suivie.
     
    Trois ans après les travaux de nettoyage du banc de la Matelle, le constat est le suivant :

    • l’habitat « récif » a aujourd’hui disparu, ce qui était l’objectif des travaux.
    • l’herbier  à  Zostera  marina  de  0,8  ha,  à  la  pointe  occidentale  du  banc  ne  s’est  pas  re-développé. Les fonds ont changé avec un développement de moules et de crépidules. Ce type de substrat a entraîné une augmentation des effectifs et la diversité de la mégafaune. La présence de crépidules est cependant préoccupante et doit être suivie, leur biomasse ayant été multipliée par 30 en 3 ans.
    • la zone nettoyée et ensablée est colonisée par une faune opportuniste d’invertébrés. Aucun herbier  à  Zostera  noltii  n’a  repoussé.  L’herbier  épars  non  directement  impacté  par  les travaux de la partie orientale du banc a, pour la première année, complètement disparu. la zone  de  biocompensation  ne  doit  donc  pas  être  recherchée  sur  la  Matelle  car  les  zones environnantes  ne  comportent  pas  d’herbier  suffisamment  dense  pour  assurer  une recolonisation.

    X. de Montaudouin, A. Nadau, H. Blanchet, N. Lavesque et B. Gouillieux (Université Bordeaux 1)

    SIBA; OSU; Station Marine d’Arcachon

    2009
    40
  • Commission Locale d’Information et de Surveillance (CLIS) sur la Qualité des Eaux du Bassin d’Arcachon

    Vous trouverez, ci-joint au format PDF, le document présenté par le SIBA lors de la CLIS sur la qualité des eaux du Bassin s’est tenue le 15 octobre 2010 au Lycée de la Mer à Gujan-Mestras.

    SIBA

    clis_2010.pdf  (14.82 Mo)
    2010
    155
  • Régression des herbiers de zostères dans le Bassin d’Arcachon : état des lieux et recherche des causes

    Alors qu’ils avaient jusque là présenté une grande stabilité, à l’inverse de nombreux sites côtiers mondiaux, les herbiers de zostères (Zostera noltii et Zostera marina) du Bassin d’Arcachon ont connu une forte régression depuis les années 2000.

    Différentes causes ont été invoquées pour expliquer ce phénomène : anomalies climatologiques, maladie, sur-pâturage par les oiseaux herbivores, contamination par les herbicides, destruction mécanique par la pêche à pied. Une étude pluridisciplinaire a été mise en place pour étudier l’effet possible de ces différents facteurs, en mettant en perspective l’historique des herbiers et l’évolution temporelle de ces paramètres.

    Après un chapitre traitant de l’évolution récente (2007-2010) de ces herbiers dans le Bassin d’Arcachon, les résultats relatifs aux différentes hypothèses sont présentés. Ces résultats permettent d’écarter certains facteurs présumés explicatifs et d’en retenir d’autres en les hiérarchisant. Enfin, ces travaux débouchent sur la nécessité d’entreprendre des travaux complémentaires, notamment dans le domaine de l’écotoxicologie, et de la lumière parvenant aux herbiers.

    Auby Isabelle, Bost Charles-André, Budzinski Helene, Dalloyau Sebastien, Desternes Amandine, Belles Angel, Trut Gilles, Plus Martin, Pere Caroline, Couzi Laurent, Feigne Claude, Steinmetz Julien

    Ifremer, CNRS, Univ Bordeaux 1, Fédération Départementale des Chasseurs de Gironde, Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), Conseil Général 33, Conseil Régional 33, SIBA

    2011
    195