Qui contacter (24H/24) ?

Pour les 10 communes riveraines du Bassin d'Arcachon : Arcachon, La Teste de Buch, Gujan-Mestras, Le Teich, Biganos, Audenge, Lanton, Andernos-les-Bains, Arès, Lège-Cap Ferret : société ELOA
au 05 57 17 17 20

Pour Marcheprime et Mios : société SUEZ EAU FRANCE
au 09 77 40 11 17

Accéder à la page
Appels d'urgence
east

Marchés publics, accords cadre

Les mises en concurrence menées par le SIBA sont accessibles sur le profil acheteur suivant : https://demat-ampa.fr

Service commande publique du SIBA à votre écoute :
16 allée Corrigan
CS 40002 33311 ARCACHON Cedex

05 57 52 74 74
commande.publique@siba-bassin-arcachon.fr

Accéder à la page
Marchés publics
east

Les rendez-vous du Siba

  • Mardi 19 mars 2024
    COMMISSION PROMOTION DU TERRITOIRE
    à 17h30 au Pôle Assainissement à Biganos (2A avenue de la Côte d'Argent)
  • Mardi 02 avril 2024
    COMMISSION D'APPEL D'OFFRES
    à 9h00 au Pôle Assainissement à Biganos
  • Jeudi 04 avril 2024
    COMMISSION REMPAR
    à 17h30 au Pôle Assainissement à Biganos (2A avenue de la Côte d'Argent)
  • Lundi 22 avril 2024
    COMITE SYNDICAL
    SEANCE ORDINAIRE - 18H - Villa Vincenette / Arcachon
  • Lundi 17 juin 2024
    Lundi 17 juin 2024
    COMMISSION REMPAR
    Lancement du Guide « Accueillir la biodiversité dans nos jardins du Bassin d’Arcachon » 15h00 sur le site du Camping communal des Pastourelles de Lège-Cap Ferret
Accéder à la page
Rendez-vous
east

Horaire des marées

21/05/2024

Marées Haute mer Basse mer
Accéder à la page
Calendrier des marées
east

Les applications cartographiques du Siba

  • e-navigation
  • e-reseaux
  • e-urbanisme
Accéder à la page
des Applications
east

« Zéro pesticide » dans les communes

Le suivi et l'expertise sur les phytosanitaires du Bassin d'Arcachon (et bassins versants) font l'objet du réseau dédié aux micropolluants animé par le SIBA : REMPAR.

Les communes du SIBA ont fait le choix, en 2010, de ne pas attendre d’être au pied du mur pour aborder la nécessaire transition vers le "zéro pesticide".

Ainsi, le territoire du SIBA a semé la graine d’un entretien durable des espaces verts et des voiries dans le respect à la fois de notre environnement et de la santé de tous. Cet élan a pris racines dans la détermination des élus du SIBA et des équipes municipales qui n’ont pas hésité à innover pour être à la hauteur de l’enjeu.

Aujourd’hui, chaque commune peut mettre en place accompagnée du SIBA, une gestion écologique et différenciée de ces espaces verts afin d’adapter la nature et l’intensité des soins de chaque espace aux usages, à la fréquentation, au rendu esthétique souhaité mais aussi au potentiel en termes de biodiversité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Véritable outil méthodologique, le plan de gestion différenciée (PGD) est une étape importante permettant d’acter la mise en œuvre de cette nouvelle gestion dans chaque commune. En voici 8 exemples, co-construits entre le SIBA et les communes d'Andernos-les-Bains, de Lège-Cap Ferret, du Teich, de Lanton, de Mios, de La Teste de Buch, d'Arès et tout récemment de Marcheprime et d'Audenge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre projet pour atteindre l’objectif zéro pesticide : CITECO (des CImetières et Terrains de sport Écologiques pour les 12 COmmunes du Bassin d’Arcachon)

Beaucoup des villes du Bassin rencontrent des difficultés de mise en place d’une gestion sans produits phytopharmaceutiques sur les terrains de sport et cimetières. Le SIBA organise des journées techniques avec des retours d'expériences pour les communes du Bassin : http://www.santeenvironnement-nouvelleaquitaine.fr/pesticides/video-terrains-de-sport-sans-phyto/

Les terrains de sport sont souvent des espaces artificialisés où la santé du gazon repose sur des équilibres agronomiques sensibles. Ces gazons sont, plus qu'ailleurs, sujets à des problématiques phytosanitaires, notamment le développement de maladies cryptogamiques.

Les cimetières constituent quant à eux des lieux sensibles du fait de leur caractère affectif et symbolique. Les « mauvaises herbes » ne sont souvent pas acceptées et le choix de laisser la végétation se développer peut faire naître un sentiment d’irrespect chez les familles des défunts. Pourtant, les cimetières jouent un rôle important dans la trame verte urbaine et dans l’enrichissement de la biodiversité en ville.

Le projet CITECO, financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, a donc été initié en 2021 afin de développer une action opérationnelle d’accompagnement groupé des 12 communes vers une gestion écologique et en « zéro pesticide » de ces espaces, en faisant notamment appel à plusieurs structures expertes dans ces domaines pour apporter des solutions techniques innovantes en termes d’entretien ou d’aménagement paysager.

 

Informations