Impact du creusement de la nouvelle souille de Dispute sur les peuplements benthiques (2010 : + 5 ans)

Cinq ans après les travaux sur la zone de la Dispute, le constat est le suivant :
-L’herbier à Zostera noltii a été recouvert sur une 30aine d’ha par les sédiments
provenant du calibrage de l’Estey du Réservoir et du creusement de la souille de la
Dispute, soit le double de la surface prévue. Avec le temps, la zone impactée se
subdivise en deux entités, une zone vaseuse (28 ha) et une zone sableuse (2 ha).
-L’herbier environnant paraît fonctionner ‘normalement’ et présente des
caractéristiques quantitatives (abondance, biomasse, richesse spécifique) similaires à
celles de juin 2002 (avant travaux). La présence récente de palourdes japonaises
entraîne des biomasses particulièrement importantes. Une espèce exotique s’est aussi
installée, la moule verte Musculista senhousia, mais comme sur l’ensemble des
herbiers du bassin.
-Les peuplements benthiques dans la zone vaseuse ont, au bout de 5 ans, amorcé un
vrai retour vers l’état initial, que ce soit en termes de couverture d’herbier qu’en
termes de macrofaune associée.
-Les peuplements benthiques dans la zone sableuse ont été profondément modifiés et
aucun retour à l’état initial n’est noté. Quantitativement, il y a une perte en biomasse
qui peut se répercuter par une perte négligeable de 3,4 t de production annuelle pour
les prédateurs. Qualitativement, la baisse de diversité est nette (richesse spécifique
divisée par 2,5) et la structure du peuplement est bouleversée.
-Nous recommandons la poursuite du suivi, avec un rythme bisannuel.

Laboratoire EPOC (UMR 5805) - Station Marine Arcachon - Université Bordeaux 1- X. de MONTAUDOUIN, V.T. DO, N. LAVESQUE, H. BLANCHET

2011
37