La surveillance sanitaire des eaux de baignade

Océan
1

Le Service d’hygiène et de santé du SIBA a réalisé des « profils de baignade » validés par l’Agence Régionale de Santé : 27 baignades font ainsi l’objet d’une surveillance sanitaire.

0

Le suivi sanitaire de la qualité de l’eau

Les 27 points de surveillance ont été choisis en fonction de l’importance de la fréquentation des plages, de la nature des lieux et des risques potentiels de pollution pouvant exister, dus notamment aux apports des ruisseaux, crastes et réseaux pluviaux.

Profil de baignade : à quoi cela sert ? Il doit permettre de disposer des éléments de compréhension des sources éventuelles de contamination bactériologique des eaux. Pour cela le profil comporte une description physique de la plage et il recense toutes les sources potentielles de contaminations microbiologiques qui pourront éventuellement conduire à prendre des mesures de gestion adaptées à la protection sanitaire des usagers.

Les paramètres contrôlés

2 paramètres microbiologiques : Escherichia coli et Entérocoques intestinaux (les coliformes totaux ne sont plus pris en compte), dont la présence dans l’eau indique une contamination d’origine fécale plus ou moins forte en fonction des concentrations relevées.

Ces germes microbiens ne constituent pas en eux-mêmes un danger pour les baigneurs mais peuvent indiquer, par leur présence celle, simultanée, de germes pathogènes dangereux. Pour les eaux dites intérieures, telles que, par exemple, celles du lac de Cazaux, les cyanobactéries sont également suivis.

Le contrôle réglementaire de la qualité des eaux de baignade est assuré par l’ARS qui a mandaté un laboratoire privé pour réaliser les prélèvements et les analyses.

En parallèle et en complément du contrôle réglementaire, le Service d’hygiène et de santé du SIBA réalise un autocontrôle de la qualité des eaux de baignade.

Cet autocontrôle est effectué en concertation avec les services de l’ARS afin de renforcer le dispositif réglementaire et améliorer encore le suivi de la qualité des eaux de baignade et ainsi la sécurité des estivants.

En fin de saison estivale, le classement de chaque baignade est effectué sur 4 années consécutives par méthode statistique. Il s’établit selon les catégories « excellente qualité », « bonne qualité », « qualité suffisante » ou « qualité insuffisante ».

Pour la saison estivale 2017, de la Teste de Buch au Cap Ferret, des contrôles sont effectués sur les 27 baignades suivies par l’Agence Régionale de Santé (ARS) à raison de 10 prélèvements par site intra-bassin et de 5 pour les baignades océanes.

Ce contrôle réglementaire régulier, renforcé cette année encore par un autocontrôle, permet d’évaluer l’impact des efforts réalisés par le SIBA en matière d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales pour protéger cet environnement fragile.

Pour mémoire, vous trouverez, dans l'espace téléchargement :

  • la carte des points de prélevement
  • l'évolution des résultats de la qualité des eaux de baignade de 1977 à 2016
  • les résultats en cours de saison 2017