La lutte contre les moustiques

0
1

La mobilisation de la population est essentielle !

Les autorités publiques ne peuvent, en effet, lutter seules. Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples et peu contraignants, peut participer à la lutte contre la prolifération des moustiques.

En particulier, il est très important de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction du moustique, à l’intérieur et surtout autour de son domicile. Pour cela, il est important d’enlever les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable, de changer l’eau des vases plusieurs fois par semaine, de vérifier le bon écoulement des gouttières, de mettre à l’abri de la pluie ou supprimer les pneus usagés et tout autre objet pouvant se remplir d’eau, etc. Ces gestes sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques, sources de nuisances et de maladies.

moustique

Le moustique tigre : quels risques ?

tigre

Le moustique tigre est un petit moustique noir rayé et blanc, originaire d’Asie du Sud-est. S’il peut être vecteur potentiel de maladie (dengue et chikungunya) outre-mer et en zones tropicales, le risque épidémique en zones tempérées est très réduit.

Sa présence est surveillée attentivement, il a été « détecté » sur nos communes depuis 2 à 3 ans et est « implanté » sur la plupart des communes du Bassin, depuis 2018.

A la différence du moustique « autochtone », c’est un moustique « urbain » : il est présent en journée et est capable de pondre dans de petites quantités d’eau : l’eau sous toutes ses formes limpide ou boueuse ! claire ou opaque ! sans eau il ne peut pas pondre.

Le seul avantage : le moustique tigre n’aime pas voyager ! celui qui est chez vous est né forcement dans votre quartier (moins de 150 m).

A noter : un kit pédagogique est à la disposition des enseignants pour les aider à sensibiliser les enfants : http://www.lemoustiquetigre.fr/

 

0

Informations

Vous avez une question relative aux moustiques ?

L'organisme en charge de la démoustication l'EID étant dissout au 31 décembre 2019. A compter du 1er janvier 2020, le  Service d’hygiène et de santé du SIBA sera à votre écoute.