L'entretien des crastes et fossés : tous acteurs !

crastes et fossés
1

Sur le Bassin d’Arcachon, nous avons donc 2 systèmes distincts dit « séparatifs ». L’un pour les Eaux Pluviales (EP), les eaux pluviales sont évacuées, par infiltration in situ dans le sol, pour recréer le cycle naturel de l’eau. L’autre pour les Eaux Usées (EU), les eaux usées collectées sont dirigées vers les stations d’épuration.

0

Le système d’assainissement des eaux usées est ponctué de plus de 70 000 regards d’accès qui ne doivent pas être étanches (nécessité prise d’air).

Par conséquent, en cas d’inondations importantes dans une zone (comme par exemple les fortes pluies de janvier et février 2016), les regards d’eaux usées constituent une entrée pour les eaux pluviales.  

  • Conséquence : le trop plein, le cumul finit par ressortir par les regards dans les points les plus bas du Réseau.
  • Conséquence pour les habitants raccordés sur ces points bas : ils ne peuvent plus évacuer leurs eaux usées (même s’il n’y a pas d’inondation à leur niveau)

Ce phénomène est gravement amplifié par de mauvais raccordements d’eaux de pluies des toitures ou autres sur le réseau d’eaux usées. Ce qui est bien-sûr prohibé !

Ce que l’on peut faire et que l’on fait :

Les actions du SIBA portent sur 2 axes :

  • intensifier les contrôles de raccordement au réseau d’eaux usées (déjà plus de 12000 contrôles réalisés en 2 ans)
  • limiter les zones d’inondation en réalisant des grands travaux sur les eaux pluviales

Les communes, de leur côté, ont en charge l’entretien, le fonctionnement des eaux pluviales et certains travaux.

Ce que l’on ne peut pas faire :

Redimensionner la taille des tuyaux des eaux usées. Pourquoi ?

Parce que tout le reste de l’année, un redimensionnement des tuyaux :

  • Serait une source de nuisances olfactives très importante. Les temps de séjour de l’eau étant de fait plus longs, des gaz se formeraient.
  • provoquerait un dysfonctionnement des stations d’épuration. Un bon fonctionnement des stations nécessite un débit d’eaux entrant régulier. Le réseau d’assainissement est bien dimensionné et adapté au fur et à mesure pour la collecte des eaux usées.
  • Accepter les eaux pluviales dans le réseau des eaux usées reviendrait à mettre en place un réseau « unitaire », contraire aux recommandations nationales actuelles, qui aurait des conséquences lourdes sur le principe de protection du Bassin … sans résoudre pour autant le problème des habitations !

Le SIBA remercie les acteurs, associations et particuliers, qui s’engagent à ses côtés pour maintenir un bon entretien des crastes et fossés à proximité de chez eux. Indispensable au bon fonctionnement des eaux pluviales. Aucune canalisation ne pourra remplacer ce réseau naturel de drainage que constituent les crastes et fossés. Un fossé non entretenu sur une parcelle impacte le réseau d’eaux usées et parfois peu inonder tout un quartier !