La vie de l'eau : le Wharf de la Salie

Schéma du cycle de l'eau
1

En 50 ans d’investissement et de responsabilité, le Syndicat Intercommunal du Bassin d’Arcachon a rempli toutes les obligations légales de traitement des eaux.

0

L ’eau est toujours retournée à l’océan. Aujourd’hui encore. Mais après quel trajet ? Prenez son parcours au début du monde… Une partie ruisselait, se chargeait de souffre et d’ammoniac avant de se diluer sur les grèves. L’autre s’enfonçait pour un long voyage sous la terre. Le même cycle se poursuit encore de nos jours, avec d’autres substances et sous d’autres cieux.

Vint l’homme. En courant à la mer, l’eau s’est chargée de ses traces de vie, puis de ses activités artisanales, culturelles, industrielles. L’eau était déjà témoin géologique. Elle est devenue marqueur social.

Inventez-vous la sidérurgie ? L’eau se charge de benzène, de poussières de charbon, de particules de métal.
Vous construisez une manufacture de parpaing ? L’eau draine de la pierraille et du sable.
Consommez-vous des médicaments ? Des résidus se retrouvent dans les sous-produits de la vie.

L’exigence absolue que nous avons est de remettre après usage, dans le circuit naturel, de l’eau acceptable par l’environnement, c’est-à-dire prête à être réutilisée par d’autres organismes. L’économie de la mer dépend de la qualité de l’environnement.

Le Bassin d’Arcachon est une boucle de terre, un accroche-coeur posé sur un dernier front plat du continent. Cette géographie mi-close rend le Bassin sensible aux variations de l’eau.

Le Wharf vient de là. De cette obligation lointaine de respecter l’environnement.

La loi a imposé le Wharf. Pour les ingénieurs c'est encore et toujours la solution la plus adaptée. A cet endroit, les courants et les déferlantes sont trop puissants. Mais le Wharf est simple à contrôler. Il est l’élément visible d’un système de collecte et de traitement efficace de l’eau consommée.

De gestionnaire de ces eaux, le SIBA est devenu expert. Aujourd’hui, il se lance dans la recherche pour comprendre les mécanismes de transformation et de purifi cation de l’eau au-delà des savoirs existants. L’ambition du SIBA est de mettre en oeuvre aujourd’hui ce qui, demain, sera la règle.