Des partenariats

0

pour observer, anticiper et s'adapter !

0

Le Parc Naturel Marin de Bassin d'Arcachon (PNMBA)

Le Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon a été créé par décret le 5 juin 2014. Il couvre 435 km2 d'espace marin avec 127 km de linéaire côtiers. Ce périmètre permet de répondre au mieux aux enjeux naturels et humains, en prenant en compte l’ensemble des composantes physiques, biologiques, sociales et économiques.

Le SIBA participe activement aux commissions et groupes de travail mis en place en vue d'élaborer collectivement le plan de gestion du Parc qui devra être présenté en 2017.

Le Laboratoire d'Excellence COTE (LABEX) - Université de Bordeaux

Évolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers

logo COTELe LabEx COTE réunit des chercheurs en biologie, physique, chimie et sciences socio-économiques, pour comprendre et prévoir les réponses des écosystèmes aux changements induits par l’homme et pour fournir des outils et des méthodes de régulation ou de conduite de leur évolution.

Le LabEx regroupe 9 laboratoires de l’Université de Bordeaux et des principaux instituts nationaux de recherche impliqués dans les recherches sur les écosystèmes terrestres et aquatiques (INRA, CNRS, IRSTEA et IFREMER) ; il réunit 200 scientifiques environ.

En regard d’un volet « recherche » et d’un volet « formation », le Labex déploie un volet « transfert ». L’objectif est, en partenariat avec des collectivités territoriales comme le SIBA, des industriels ou encore des associations, de mettre en place des actions de transferts et de valorisation des résultats scientifiques issus de la recherche pour orienter des mesures de gestion.

Ce partenariat a ainsi permis au SIBA d’accueillir un ingénieur transfert de l’Université de Bordeaux dans ses propres locaux pour travailler, dans le cadre de REMPAR, sur la présence de HAP (hydrocarbures Aromatiques Polycyclique) dans l’écosystème du Bassin d’Arcachon et leurs sources potentielles.

L’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA)

Depuis 2007, le SIBA est associé à l’Etat, à la Région Aquitaine et à ses 3 départements littoraux, aux fins d’identifier et d’anticiper la sensibilité aux risques côtiers de certains secteurs littoraux (côte rocheuse, sableuse, Bassin d’Arcachon), de proposer des solutions de gestion et de protection efficaces.

Grâce aux moyens humains issus de l’ONF et du BRGM, l’OCA assure ainsi des actions de collecte de données (levés du trait de côte), d’expertises, d’information et de communication.

Son programme doit évoluer en fonction des nouveaux principes de gestion intégrée du littoral et des nouveaux systèmes de gouvernance.

Le GIP Littoral Aquitain

Le GIP littoral aquitain a été créé en 2006 et regroupe l’Etat, le Conseil Régional d’Aquitaine, les Conseils Généraux de Gironde, des Landes et des Pyrénées Atlantiques, deux communautés d’agglomération et 10 communautés de communes, aux côtés d’experts (Observatoire de la Côte Aquitaine, Ifremer, Réseau de Recherche du Littoral Aquitain…), d’associations...

Il a validé son plan de développement durable (PDDLA) en lien avec la stratégie régionale de gestion de la bande côtière, autour des thématiques « risques » suivantes : trait de côte, érosion, submersion marine et incendies.

Bien que non adhérent, mais du fait de ses connaissances du milieu, de son implication dans l’observation des changements, le SIBA coopère aux travaux de collecte de données et de réflexions avec le GIP, (relocalisation, érosion des passes...).